Quand Vincz devient Vincent

Je me demande comment je fais parfois pour trouver les titres du photomavincz parfois ? C'est un véritable mystère pour moi. C'est peut être les réminiscences d'ancêtres maintenant disparus ayant été de grands auteurs en leur temps.

Cependant, ce titre sournois cache une vérité simple, le prénom. En effet notre prénom est souvent un reflet de nous même. Dans mon cas, je sais que le sens latin de Vincent provient du mot vincere qui veut dire vaincre.

Il est vrai que j'aime allez au bout de chose et éliminer tout ce qui se trouve au travers de mon chemin, est-ce un rapport avec mon prénom ? Paradoxalement, je me vainc moi même lorsque je n'arrive pas à réaliser ce que je souhaite, je suis capable de m'en vouloir énormément lorsque je suis en constat d'échec (toute ressemblance avec une situation actuelle est purement fortuite... Quoique...)
Quote
Ce fut un nom très répandu dès les débuts de la chrétienté, évoquant la victoire du Christ et de ceux qui suivaient son exemple.

Il fut adopté dans la plupart des régions d'Europe, y compris en Angleterre, et ne céda que très lentement à l'invasion des prénoms germaniques. Il était encore fréquent en Grande-Bretagne au XIIe siècle et, en Espagne comme en Italie, ne disparut jamais de l'usage.

En France, il subit une éclipse au Moyen Âge mais reparut dès le XVIe siècle, et depuis n'a jamais cessé d'être attribué. Cette remarquable permanence est caractéristique de Vincent et surprend tous les spécialistes des prénoms. Elle continue de nos jours. Aux États-Unis comme dans la plupart des pays anglophones, Vincent n'a cessé d'être assez fréquent depuis le début du XXe siècle ; il a connu la même faveur en Italie et en Espagne. En France, depuis le début des années 1960, il figure toujours plus de mille fois à l'état civil chaque année.

Il a même connu un vif succès entre 1978 et 1984, qui l'a amené à figurer au palmarès des prénoms masculins. Pour ce prénom à la fortune singulière, il y a le choix entre deux saints. Saint Vincent de Saragosse est un martyr espagnol du début du IVe siècle dont le culte se répandit très vite dans toute l'Europe chrétienne. Il fut si populaire qu'on en fit le saint patron des vignerons. L'autre saint Vincent est un Français, Vincent de Paul, né près de Dax (Landes) en 1581. Sa vie est un véritable roman d'aventures. En 1624, il fonda la première confrérie de charité, la société des Lazaristes, et, dès lors, se voua à secourir les plus pauvres et les plus faibles. Il eut un succès considérable, créant, avec l'appui du roi, une sorte d'assistance publique. Louis XIII le fit aumônier général du royaume. Il mourut en 1660.
Source : http://www.tous-les-prenoms.com

Tout ça pourquoi ? Et bien pour en savoir plus, je sais c'est drôle 2 minutes. Mais au final j'aime bine mon prénom. bien sur j'ai des coups à payer tous les 22 janvier, mais c'est pas grâve, en échange j'ai certainement le prénom le plus internationale qui soit ^^ En tout cas je suis content de l'avoir c'est une identité, un rapport avec les autres et mon diminutifs mesquin ne me fait pas oublier que j'ai un prénom bien sympa.

Maintenant c'est un peu a vous, votre prénom vous en pensez quoi ? Et surtout il veux dre quoi ?
Tags: bavardage
Last Edit: 24 January 2010 à 18h16 by vincz

Author Topic: Quand Vincz devient Vincent  (Read 5112 times)

0 Members and 1 Guest are viewing this topic.

Offline Nao/Gilles

  • Admin
Moi aussi j'aurais bien aimé m'appeler Vincent. Ou alors 120, faute de mieux.